In: Actualités0

Ce lundi 19 décembre 2016, a débuté une formation en chefs électro ( soit éclairagistes au cinéma). Une formation qui va durer une semaine avec comme formateur, Maïga Hassane Mazu, burkinabé de 35 ans de carrière dans ce métier.
12 personnes suivent la formation intensive. Cette formation intervient après la formation de la Direction photo qui a traité un métier indissociable avec l’éclairage.
« Sans éclairage, pas de cinéma », a souligné Maïga lors de l’introduction du cours ce lundi. Cette formation concentre plus l’accent sur la pratique en mettant à l’épreuve les étudiants par diverses situations de scènes à éclairer. Une pratique qui seconde un débat entre le formateur et les étudiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.